• Search

    Crématoriums d’Auschwitz-Birkenau : documents allemands sur les fours

    Ce contenu est également disponible en : English Español

    Comment savons-nous quelles étaient les capacités des fours crématoires d’Auschwitz-Birkenau ?

    Les négationnistes de la Shoah affirment que :

    Il n’y a pas de documents nazis authentiques qui traitent de la capacité des fours des crématoriums d’Auschwitz-Birkenau.

    Pour affirmer cela, les négationnistes de la Shoah doivent rejeter des preuves indéniables. Par exemple, David Irving, que la Haute Cour de Londres a reconnu coupable en 2000 de négationnisme de la Shoah, de racisme et d’antisémitisme, affirme qu’une lettre importante qui résume la capacité de crémation idéale est un faux. Ce document suggère que le four d’Auschwitz-Birkenau pouvait incinérer 4 756 corps en une période de 24 heures.[1]

    Les faits sont les suivants :

    Il existe bien une lettre authentique de Karl Bischoff, chef de l’administration centrale du camp d’Auschwitz-Birkenau, adressée à l’ingénieur nazi Hans Kammler. Cette lettre indique clairement la capacité de crémation des fours de Birkenau pour une période de 24 heures.

    La lettre de K. Bischoff attestant des capacités des fours :

    Une lettre datée du 28 juin 1943 a été envoyée par Karl Bischoff, chef de l’administration centrale du camp d’Auschwitz-Birkenau, à Hans Kammler à Berlin. Elle résumait la capacité de crémation idéale pour les 52 moufles en une période de 24 heures (y compris le temps d’arrêt pour le nettoyage et l’entretien) :

    Crema 1                        340 personnes

    Crema 2                     1 440 personnes

    Crema 3                     1 440 personnes

    Crema 4                        768 personnes

    Crema 5                        768 personnes

    Total par 24 heures : 4 756 personnes

    Bischoff arriva à ces chiffres en supposant que chacun des 52 moufles pouvait incinérer quatre corps par heure, ce qui, par définition, nécessitait plusieurs crémations en même temps.[2]

    By Zentralbauleitung Auschwitz, Töpf & Söhne [Public domain], via Wikimedia Commons (https://commons.wikimedia.org/wiki/File%3ALeisung_der_Krematorien_in_24_Stunden_lt._Zenrralbauleitung_der_Waffen-SS.jpg)
    Par Zentralbauleitung Auschwitz, Töpf & Söhne [domaine public], via Wikimedia Commons.

    La lettre de K. Bischoff est-elle un faux ?

    David Irving soutient que la lettre de K. Bischoff fut forgée par les Russes pour incriminer les Allemands. Mais les propres chiffres des Russes (par ailleurs incorrects) concernant le nombre de personnes assassinées et incinérées à Auschwitz-Birkenau étaient quatre fois plus élevés que le bilan réel des morts. Pourquoi les Russes fausseraient-ils une lettre qui confirme moins d’un quart de leurs propres calculs ?[3]

    Conclusion :

    Il existe bien un document nazi authentique attestant de la capacité des fours crématoires d’Auschwitz-Birkenau : la lettre de K. Bischoff. La lettre détaille clairement les propres calculs des nazis : les fours avaient la capacité d’incinérer au moins 4 756 corps en une période de 24 heures. Les négationnistes de la Shoah affirment que la lettre est un faux, mais cette supposition présente des problèmes fondamentaux.

    NOTES

    [1] Transcription, jour 8, 24 janvier 2000, pp. 146-150. Suivre ce lien.

    [2] Robert Jan van Pelt, The Van Pelt Report (« VI Blueprints of Genocide ») Vous pouvez trouver ce document à l’adresse https://www.hdot.org/vanpelt_toc/

    [3] Transcription, jour 32, 15 mars 2000 à 27.22. et Robert Jan van Pelt, The Case for Auschwitz: Evidence from the Irving Trial (Indiana University Press, 2001), p. 344. Les Russes, à des fins de propagande contre leur ennemi vaincu, ont affirmé que 4 millions de personnes avaient été assassinées à Auschwitz-Birkenau. Aucune mention n’est faite des Juifs — ils considéraient que tous ceux qui avaient été assassinés étaient les victimes du fascisme allemand. Le chiffre réel de la mortalité est plus proche de 1,1 million, dont quelque 900 000 Juifs.